Le Viager : au cinéma, oui, mais surtout pas dans la vraie vie !

C’était il y a 50 ans, une époque où le cinéma français faisait encore l’admiration du monde entier. En 1972, sortaient les films comme « L’aventure c’est l’aventure » de Claude Lelouch, « César et Rosalie », de Claude Sautet.

Mais surtout « Le Viager » de Pierre Tchernia. Avec de formidables acteurs comme Michel Serrault, Michel Galabru, Jean-Pierre Darras, Rosy Varte, Claude Brasseur ou Jean Richard…

Rien à voir avec ce sordide fait divers où, en 2020, le malheureux Michel Voltz, 82 ans, avait commis l’imprudence de faire un viager avec Abderrahim Ghelouci et son épouse. On le retrouvera assassiné, calciné et enterré dans une fosse de 3 mètres de profondeur.

https://www.fdesouche.com/2022/11/19/faulquemont-57-abderrahim-ghelouci-et-son-epouse-juges-aux-assises-pour-lassassinat-de-michel-voltz-82-ans-dont-ils-voulaient-sapproprier-la-maison-le-corps-du-retraite-a-ete-decouvert-calc/

Conclusion : Le Viager au cinéma, oui, mais surtout pas dans la vraie vie, avec Abderrahim !

38 Commentaires

  1. C’est vrai que le viager est un très bon film, sans prétention, et avec de très bons acteurss. Tout ça c’est fini. Le cinéma Français et même Américain a beaucoup baissé. Il y a pénurie de grands acteurs et de grandes actrices.
    Le modèle masculin Gabin, John Wayne, n’est plus du tout dans l’air du temps. Les actrices comme Marylin Monroe, qui faisaient rêver, fini. Y a plus de rêves. L’époque est trop tourmentée,…… On a les jeux vidéos.

  2. Sûr qu’avec l’assistance au suicide qui va être instauré dans notre société qui baigne dans le progrès….c’est pas un bon plan pour les vieux de faire un viager….

  3. Décidément Pierre nous avons des points communs. Le viager est mon film préféré que j’ai vu au moins 10 fois et chaque fois j’y découvre des petites pépites.j’apprécie d’autant plus ce film que mon père ressemble à Galabru et qu’il disait toujours comme Galabru « faites moi confiance » et qu’il se plantait régulièrement. Ce film un monument du cinéma français.
    Christine MARTY amie de Vincent de Limoges..

  4. Merci, Pierre, de nous remettre la vidéo que je me suis empressée de visionner ! Ah, oui, c’était la belle époque ! Le jour et la nuit avec aujourd’hui ! C’était du vrai cinéma avec d’excellents acteurs ! Hélas ! Pauvre France, ce temps est révolu, nous vivons en dictature déguisée avec un gouvernement qui navigue à vue, avec à sa tête une marionnette perverse et psychopathe à la solde du N.O.M. Soros, Gate et cie ! Merci pour votre gouaille et votre bonne humeur ! Vidéos très appréciées !

  5. Elle était belle la France en ce temps là, sûre, conviviale, majoritairement rurale et marquée par un folklore à faire chier BHL, UN RÊVE en somme et surtout, pas beaucoup de musulmans sur son territoire!

  6. Qui peut encore bêtement dire, que ce n’était pas mieux avant à part les bolos. C’est sûr ,tout n’était rose (pas le rose gauchisasse), mais on vivait bien mieux et avec moins de moyens financiers. J’avais 20 ans, pas pressé de faire mon service militaire ,mais j’y suis allé volontiers quand c’était le moment et je n’ai pas regretté ,après j’étais libre ,c’était comme ça pratiquement pour tout le monde. Pour un employeur à l’époque avoir fait son service militaire était un « plus », aujourd’hui peut-être que sortir de taule est mieux vu….Avoir une OQTF c’est peut-être plus tendance allez savoir….

  7. Un film que je revois toujours avec plaisir, comme si c’etait la premiere fois et tous les films de cette epoque. Ceux d’aujourd’hui, comme les feuilletons télé, je n’en regarde plus aucun, pour les memes raisons qu’énnoncé par Jac Du Guesclin plus haut, meme les pubs je zappe, finalement je ne regarde que les vieux films et les reportages.
    Ce pays part à vau-l’eau, je ne le reconnais plus.

    • Moi aussi je ne regarde plus que les vieux films avec les Gabin, Blier, Ventura, Denner, Serrault, Delon, Belmondo etc….Oui nous très nombreux à dire que c’était mieux avant !!!!!!

  8. Merci Pierre pour le tuyau! Ça s’impose pour moi car je connaissais déjà l’hommage hilarant que Gotlib avait fait à ce film à sa sortie ou peu après, dans une Rubrique à brac du tonnerre…
    Pas de Lelouch pour moi cependant; jamais pu encaisser son truc…
    Lire Zemmour sur le cinéma des ’70 dans son « Suicide français »; fameuse lorgnette d’analyse selon une grille idéologique révélant comment des changements bien-pensants s’immiscaient déjà en ’74 et plus…

    • Tout comme vous, je suis un fan de Gotlib et de la Rubrique-à-brac, d’autre part Gotlib est co-scénariste du « Viager » avec Pierre Tchernia et je n’aime pas non plus les films de Lelouch… sauf celui que Pierre évoque, à savoir « L’aventure c’est l’aventure » que je revois toujours avec plaisir parce qu’il est drôle et que j’aime beaucoup la bande de pieds-nickelés constituée de Jacques Brel – Lino Ventura – Charles Denner – Charles Gérard et Aldo Maccione, qui sont tous excellents. Si vous ne l’avez pas vu je vous le conseille, oubliez que c’est un film de Lelouch et zappez le générique !…

        • Oups !… je me suis planté ! Comme l’écrit à juste titre notre ami Défèquenews ce n’est pas Gotlib mais Goscinny le co-scénariste de Tchernia. Au temps pour moi ! En ce qui concerne « l’Aventure », si elle vous déçoit n’hésitez pas à me le faire savoir à l’occasion et à me prier de garder dorénavant mes conseils pour moi ou de me les mettre où je pense. Il n’y aura pas d’offense, à chacun ses goûts et « les vaches seront bien gardées » comme il est dit à un moment dans le film « Le Viager ».

          • Quand quelqu’un parle avec enthousiasme de ce qui lui plait, cela plaira sans doute à d’autres.
            Ensuite, tout le monde n’a pas les mêmes goûts, c’est ainsi.

      • Petite correction : le co-scénariste est René Goscinny (Astérix).
        Gotlib, lui, a fait l’animation qui explique ce qu’est un viager.
        Pas étonnant que ce film soit une réussite.

        • Tout à fait exact !… Au temps pour moi ! Je vois que vous connaissez le sujet mieux que moi ou/et que vous êtes un vrai cinéphile. L’animation pour expliquer ce qu’est un viager est très réussie comme tout ce qu’a fait Gotlib et la petite fille qui fait le commentaire a été fort bien choisie, elle a le ton de voix qu’il faut, raccord avec le dessin, ce film est une réussite jusque dans les détails et la distribution, ou le casting, est à l’avenant. Merci pour la rectification bienvenue.

          • Avec plaisir. Je ne fais que chercher un peu sur internet, mais pas que sur wikipedia qui est un malheureusement aussi un outil de propagande.

  9. Bijour !

    Effectivement, c’était une autre époque avant le début officiel de la décadence, de l’institutionnalisation de l’inversion des valeurs et du mensonge d’État avec l’arrivée de tonton et de sa clique, et quarante-et-un ans plus tard, certains membres de cette clique n’ont pas encore pris leur retraite et gravitent autour du poudré.

    Décadence, décadanse…

    https://m.youtube.com/watch?v=eGNUnMqMRv8

    • Il paraît que “Le Viager” sera refilmé avec Homard Si dans le rôle principal.

      Je déconne.

      Mais, on ne sait jamais.

      • C’est qu’ils en seraient bien capables ces cons-là !!!… avec eux on ne sait jamais, en effet, après Knock et Arsène Lupin incarnés respectivement et magistralement par Louis Jouvet et Georges Descrières, ils ont osé faire des « remakes » avec le Si-de-mes-deux !… rien ne les arrête, ils n’ont honte de rien !

  10. J’ai vu le film à plusieurs reprises, un régal ! Merci mon Pierrot pour cette évocation. Et quelle voix de ténor ! 👍🤣🤣

  11. C’est marrant parce que j’ai justement regardé hier soir, pour la énième fois « Le Viager » de Pierre Tchernia en DVD. Il fait partie, avec « Les Tontons flingueurs » – « Les vieux de la vieille » et « Pouic-Pouic », entre autres, des films que je regarde régulièrement parce que je ne m’en lasse pas et que ça me détend quand je suis enragé ou simplement déprimé. Ce sont des films que l’on pouvait regarder en famille et qui nous faisaient tous rire, de 7 à 77 ans comme on disait jadis. Aujourd’hui, en dehors des films pornographiques et des films faits par des crétins pour des crétins, le cinéma est un pur cinéma de propagande, pire que dans la défunte URSS, avec toujours les mêmes ingrédients douteux propres aux minorités revendicatives et agressives, LGBTQIA etc. Immigrationnistes, féministes hystériques, et tutti quanti. Il y a belle lurette que je ne fréquente plus les salles de cinéma ni ne regarde les pseudo-stars faire leur cinoche à la téloche…

  12. ./…pas de tyrannie vaccinale, pas de poissardes élues députés, pas de Macron ni de Mélenchon, pas de mondialisme, pas de goulag européiste, pas de fumeux « état de droit », pas de déboulonnages de statues, pas de chauffeurs de bus qui vous infligent le Coran à tue-tête, etc. mais des services publics qui fonctionnaient, des trains qui arrivaient à l’heure, du courrier qui était distribué le lendemain, des hôpitaux qui fonctionnaient, une police respectée, la peine de mort qui dissuadait encore et sauvait ainsi des dizaines de vie humaines chaque année, bref un pays qui savait où il allait, vers des lendemains qu’on savait meilleurs… En somme tout le contraire d’aujourd’hui où tout empire chaque jour.

    • Superbe et très juste analyse, Hélas. Rien à ajouter sinon : Quelle tristesse, pauvres de nous, pauvre France !?

    • Ah c’est vrai Bertrand, il n’y avait pas de macron et mélenchon à l’époque, ils me pèsent tellement que je finissais par l’oublier.
      Aujourd’hui ce sont eux qui font du cinoche, et ceux qui devraient faire du cinoche font de la politique, tous aussi mauvais dans leurs rôles.

  13. Salut les patriotes. Ce cinéma c’est toute une époque.
    Aujourd’hui il y a « la vie scolaire » de grand corps malade, du grand cinéma dans lequel on constate le grand remplacement, faut pas le dire. La distribution, c’est un peu comme dans l’équipe de France de foot, majoritairement des noirs et arabes avec quelques faces de craie. Et puis il y a les bons sentiments et l’humour convenu à deux balles, à rater ! Perso, je l’ai raté, la bande annonce m’a suffit.
    Sinon ils ont sorti un « Diane de Poitiers », avec joey starr, il joue le rôle d’un noble en plus, un comte. Combien de comtes avec la gueule de joey starr à l’époque à votre avis. Ce con là ne sait même pas qui était Diane de Poiters. Il ne sait même pas ce qu’est un comte, non joey, c’est pas un comptable.
    Je ne regarde plus aucun film ou série Français. A part Jacques Audiard.
    On n’a plus que du cinoche subventionné, à la moraline, avec des « stars » qui nous disent pour qui voter à gauche.

    • L’équipe de France et les équipes de foot Pro sont devenues aux trois quarts des équipes africaines et il faut trouver cela normal sinon on est bien sûr raciste !…..Je ferme le clapet à certains pseudo bien pensants en leur demandant s’ils trouveraient normal que dans des équipes sub sahariennes noires africaines il y ait sur 11 joueurs 7 à 8 blancs européens de souche !…Croyez moi cela les met en difficulté. ils oublient que la tolérance doit se pratiquer dans la réciprocité sinon cela devient de l’irresponsabilité !!!

  14. Les années 70, avec le vent de liberté qui soufflait alors, paraissent aujourd’hui effectivement un véritable paradis perdu : pas de pathos sur le climat, pas de déferlante migratoire (même si le processus était enclenché), une société encore à peu près sûre (les crimes étaient rares), pas d’épidémie de coups de couteaux, pas de dingueries féministes, wokistes, LGBT, etc., pas d’écolos-fascistes ni de « racisés », pas d’islamo-gauchistes, pas d’attentats de masse, pas de racket routier, pas de permis à points, de taxe sur les « plus-values » (sic) immobilières ou sur les abris de jardin, pas de CSG ni de CRDS, pas encore 57% de prélèvements obligatoires, pas 3 000 milliards de dettes, pas de société de surveillance./…

    • Bertrand , c’est l’évolution normale du libéralisme libertaire , dirigé par le capitalisme financier , qui sous couvert de liberté individuelle restreint les collectives , la société du contrôle en marche …pour notre bien évidemment.

  15. tout à fait d’accord, film magnifique, « diversité » des origines et religions (pas d’islam) des acteurs déjà là et 0 revendication! On allait au ciné et basta. Ce n’est plus vraiment le cas. Où sont passés les multiples talents d’hier? 0 relève? Et ils sont pqyés des fortunes, décorés on se demande pourquoi, bref des brèles.

  16. Tout comme toi j’avais vu le film en ces belles année 72 et avec Claude qui lui aussi allait partir faire son service militaire ! quelle belle époque disparue.
    A bientôt 89 « balais  » je n’ai nulle intention de faire un viager !!!
    Bises Thérèse

Les commentaires sont fermés.