Il y a 16 ans, j’avais fait campagne avec Mélenchon, pour le non au TCE

Il y a seize ans, le 29 mai 2005, les électeurs français provoquaient un séisme dans toute l’Europe, en refusant, par 55 % de voix, le traité constitutionnel européen que Chirac avait soumis au référendum des Français.

Un résultat extraordinaire, qui avait ébranlé tous les Européistes, qui, allègrement, par la complicité de Sarkozy et de Hollande, passeront outre ce vote historique, et feront adopter par les députés et les sénateurs un texte semblable, appelé le traité de Lisbonne, en 2008.
Souvenirs, souvenirs, et analyses…

 

19 Commentaires

  1. IL c’est produit un miracle, tout arrive ! Alléluia , il y a seize ans vous étiez dans l’obscurantiste, aujourd’hui, dans la lumière.
    Mélanchon est un homme obscur et néfaste pour la France

  2. Il ne faut pas oublier que l’UE est une construction d’essence amerlocks, prototype de la mondialisation mercantile made in us ; et qui a permi aux casques à pointes de réussir ce qu’ils n’ont pu faire avec les panzers , avec un euro qui est en fait l’eurodeutchmark .

  3. Quand vous voyez la Bretagne et une partie de l’ouest de la France voté pour ce traité, c’est hallucinant , je n’en peux plus de vivre dans un département où il y a trop de collabos!

  4. Le bon peuple c’est boulot,train,bagnole,vélo,métro, les vacances au bord de la mer avec les lardons,l’école de la progéniture ,la petite maison et le dodo,le reste,rien à secouer

  5. Comme vous, anti europe et comme nous avons le même âge, j’espère voir son explosion. Ce sera un grand jour et le champagne coulera à flot. Quand à Melanchon, c’est un infecte personnage.

  6. Ha, j’aimerais bien assister à un pot PC /Méluch évoquant leurs souvenirs communs ! :-))
    Par contre, ces précisions m’éclairent sur l’origine /la cause même du « contournement » de cette votation par Sarko. Si le monde politique était d’accord pour le oui, mais que des embrouilles vengeresses ont amené un non aux urnes, il se sentait autorisé !
    Sauf qu’en fin de compte, le peuple avait dit non.
    Mais comme on l’a bien compris, c’est quoi, le peuple ?

  7. Référendum (LOL), mais Pierre, t’es marrant toi, tu veux interroger le peuple (quelle idée ?) mais le peuple ne sait pas réfléchir. Un exemple, si on organise un référendum sur le vivre ensemble, l’immigration, le droit du sol ; les français sont capables de dire non aux chances qui s’offrent à nous ! Et là, adieu la Californie dans le 9-3, imagines la catastrophe ! Tiens, fin juin, résultats de élections régionales, encore une bonne occasion pour rigoler (jaune)!

  8. SI tu connais des épisodes où les socialistes au pouvoir n’ont pas trahi leurs promesses et fait la politique de l’impérialisme germano américain, fais une vidéo pour les décrire, sources avérées à l’appui en commentaires. La vidéo et le texte devraient être assez courts.

  9. Le débat Mitterrand Seguin c’est vrai, je me rappelle bien, Seguin était obséquieux ce qui le rendait peu crédible. Le fourbe Mitterrand savait jouer sur tous les tableaux de la moraline et du bon sentiment. quitter profit de sa santé, après avoir menti sur son bulletin de santé.

    • Non seulement Seguin dégoulinant de bons sentiments pour Mitterrand (voter oui car le cancer du décoré de la Francisque pourrait s’aggraver), mais il y avait Ormesson du Figarôôô qui faisait son précieux et qui roucoulait son amour pour Mitterrand et pour ce traité. Il y avait aussi Kohl, troisième chancelier allemand après Bismarck et Hitler à nous expliquer comment on devait faire chez nous avec un discours sur l’ère de prospérité et de bonheur qui nous attendait après le vote positif à Maastricht (aujourd’hui, c’est le chancelier du quatrième Reich qui nous fait la leçon, la Merkel bientôt remplacée par une « verte khmer modérée »). La prospérité et le bonheur se font attendre, mais les promesses…

  10. Que Fabius, Mélenchon et d’autres aient trahi les valeurs historiques de la gauche ne me surprend pas du tout. Depuis Giscard, en passant par Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande et maintenant les freluquet Macron, nous n’avons plus que des carriéristes!…Le pire étant bien sûr le freluquet actuel de l’Élysée, élu grâce à un coup d’état médiatique. Les journaleux des médias mainstream se sont surpassés dans la propagande pro-macron…lynchant matin midi et soir son adversaire le plus dangereux, j’ai nommé Fillon !…Conclusion qui possède les médias mainstream possède automatiquement le bulletin de vote de l’électeur !!!

  11. l,europe des nations , mais pas l,europe fédérale sous tutelle US .
    une europe avec un axe Paris Berlin Moscou avec des frontières viables , monnaies nationales , coopération renforcée , différends échanges , etc .
    mélenchon européen ?? lui qui ne supporterait pas de vivre avec des blonds, un propos souvent martelé par cet individu .

  12. Il est de bon ton de vouer aux gémonies politiciens traitres ,collabos ,mais le malheur est des citoyens qui ont le pouvoir de souveraineté ,et qui sont dans la lamentation permanente ,lâches par atavisme et tradition ,les plus réfractaires a cette soumission sont condamné à être la nation errante , en quête d une patrie

    • vous sous-estimez l’effet du formatage intensif continu exercé par les merdias mainstream sur le « bon peuple » souvent inculte politiquement hélas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*